~ Les registres des chevaliers ~ Index du Forum
 
 
 
~ Les registres des chevaliers ~ Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

~ Lien vers l'Ancien Forum de L'ordre ~
[BG] Tyrïon Lannister

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    ~ Les registres des chevaliers ~ Index du Forum -> La Bibliothèque -> Biographies -> Archives du passées (BG).
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lotharius de Galthéoc
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 4 Déc - 17:19 (2007)    Sujet du message: [BG] Tyrïon Lannister Répondre en citant

Tyrïon Lannister est né il y a 36 ans dans l’île de Fenris au milieu du lac de Lordamère (c’est à dire en -5 du calendrier officiel). Fils aîné d’un noble local, sa venue fut considérée comme une bonne nouvelle, du moins jusqu’à ce que les traces de sa malformation ne se révèlent. Après quelques temps, il fut évident que Tyrïon présentait un retard de croissance certain par rapport aux autres enfants de son âge. Lorsque ses jambes devinrent arquées, le diagnostique de nanisme se confirma. Sa démarche chaloupée devint une source de moqueries et railleries. Son père commença à le cacher de la vue de tous comme s’il était atteint une maladie honteuse pour la famille, sa mère le rejeta complètement.

Sa vie devint rapidement pénible quant son frère et sa sœur jumelle arrivèrent au monde. Son père le déshérita et cessa du jour au lendemain de s’occuper de lui ou de son éducation. Il fut relégué au commun et sans la pitié de certains serviteurs qui le protégeaient, il aurait surement été battu à mort par les gattes sauces et autres marmitons de la maisonnée. Pour lui ce fut une période plus calme ou il vivait principalement dans la cuisine aidant à de menues taches. Après quelques années, les choses se dégradèrent à nouveau quant son frère et sa sœur jumelle prirent conscience de sa présence, il devint alors leur souffre douleur. Chaque jour sa vie fut un peu plus pénible que le précédant. Son seul refuge est la bibliothèque ou il dévore les livres pendant que son frère étudie le maniement des armes.

À l’âge de 16 ans, son père se souvient enfin de lui. Etant de plus en plus impliqué dans la trame politique suite à la première puis la seconde guerre contre les orques, il a besoin d’émissaires de confiance et craignant pour la vie de son héritier, il pense à utiliser son premier fils. En effet, ce dernier est de son sang mais contrairement à son héritier, sa perte n’est pas irremplaçable. Tyrïon est alors tiré de sa cuisine et reçoit une éducation accélérée heureusement renforcée par ses lectures. Son état physique lui interdisant le métier des armes et trop aigri quant à la condition humaine pour suivre un enseignement religieux, c’est la voie de la magie qui lui permet d’acquérir la voix nécessaire pour appuyer les prétentions politiques de son père. Il progresse rapidement dans l’hydromagie et la pratiques des portails.

Il participe au combat de la troisième guerre et « profite » de la chute de l’île de Fenris un peu avant celle de Lorderon pour disparaître dans la nature et couper les ponts avec sa « famille ». Il migre vers la région de la comté sombre en suivant le flux de réfugiés du nord. C’est la qu’il fait la connaissance d’un groupe organisé par le bourgmestre local : les veilleurs, sous la direction de Esteheylen. En compagnie de puissants combattants : Kharan, Shandryll, Shadowsil, Atome, Khemzavad, Lotharius de Galthédoc, il apprend le travail en équipe et cela donne un sens nouveau à se vie.

Durant ses voyages d’études, alors qu’il cherche à s’introduire dans scholomance maintenant aux mains des mort-vivants, il fait la connaissance de Chromie dans les ruines d’Andorhal, elle l’initie à une nouvelle facette de la magie : la chronomancie. Entre temps, les veilleurs voient leur rang s’effriter car nombre de personne assurant la défense de la comté abandonne cette dernière, attirés par les mirage de l’outreterre. Afin de sauver ce qui peut encore l’être les veilleurs fusionnent avec les chevaliers sous les ordres de dame Esméalia, ce qui donne naissance au dernier rempart. Cette fusion est florissante pendant un temps mais très rapidement des conflits d’intérêts sapent l’ambiance et l’efficacité. La crise survient lorsque un groupe dirigé par Yukimara et Ilassa tentent un coup d’état pour renverser le roi légitime de Hurlevent. Le complot échoue de peu, mais les dirigeants de la guilde se trouvent plus ou moins mouillés et leur honneur est sévèrement entaché. Le dernier rempart n’y survivra pas. Une partie des anciens veilleurs dont Tyrïon reprennent l’antique flambeau mais le cœur n’y est plus vraiment; de même l’absence de relève se fait durement ressentir. La dissolution est finalement prononcée, les plus actifs rejoignent la grande armée. Les pratiques douteuses au niveau de la morale de la grande armée poussent au départ nombre d’anciens veilleurs qui rejoignent l’équipage du capitaine Sithar.

Pendant ce temps, Tyrïon lui a rejoint à nouveau Chromie en Andorhal pour parfaire son étude de la chronomancie. Il voyage en sa compagnie jusqu’en Kalimdor accostant au port de thermore et de la, ils accomplissent un long périple qui les conduit en Tanaris. Ils se reposent quelques temps à Gadgetzan avant se s’enfoncer dans le désert en direction du sud-est. Après plusieurs jours de voyage, ils atteignent enfin les ruines d’une ancienne cité ou les attend un dragon de bronze. Tyrïon est en admiration devant la splendeur et la puissance de la bête. Après avoir palabré avec le dragon, ils reçoivent l’autorisation de s’enfoncer dans un étroit passage sous la montagne. Pour Tyrïon c’est un choc, l’étroit passage débouche sur une grotte dans la quelle, des paysages magnifiques ou terribles apparaissent et disparaissent en l’espace d’un instant. Il y fait la connaissance de son nouveau mentor dame Nozari. Au premier contact Tyrïon est très perturbé car un instant, elle se présente comme une enfant elfe et l’instant d’après elle est une femme elfe mature resplendissante.
Avec le temps, il découvre que nombre des occupants de la grotte sont en réalité des dragons de bronze au service de Nozdormu le gardien du temps. En leur compagnie, Tyrïon progresse rapidement aussi bien dans les voyages dans le temps qu’en hydromagie. Il ne sait pas très bien combien de temps il resta dans la grotte, peut-être une dizaine d’années mais comme le temps ne semble pas avoir de prise sur cet endroit, il est bien incapable de le dire.

Les choses se gâtèrent lorsqu’il apparut qu’une faction inconnue tentait de changer le cours de l’histoire en modifiant sa trame dans le passé. Des petits incidents mineurs furent d’abord mi sur le compte de parasites temporels comme à Andorhal. Mais bientôt la présence d’une volonté de nuire machiavélique ne plus pu être ignorée. Les dragons de bronze identifièrent leur adversaire : Aeonus le maître d’un vol de dragon connu sous le nom d’aile de l’infini (on spécule sur le rôle de deathwing dans sa création). Les altérations se firent de plus en plus fortes et les dragons de bronze suffisaient à peine à maintenir l’ensemble de la trame spatio-temporelle. Tyrïon fut envoyé surveiller un groupe d’humain qui avait fait l’objet de plusieurs attaques de la part des dragons de l’infini : les chevaliers d’Uther

Une personne de petite taille chevauchant un bouc de guerre blanc se présente devant le garde à l’entrée du Chapitre.

- Holà, mon brave c’est bien ici que siègent les chevaliers d’Uther ?
- Oui mais je vous préviens nous ne recrutons pas les gnomes
- Pauvre sot, je ne suis pas un gnome mais un nain
- Vous moqueriez vous de moi j’ai déjà bien vu de nombreux nains et assurément, vous ne leur ressemblez pas !
- Décidément tu es bien obtus pour un garde, je suis un nain, pas de la race des nain mais un homme de petite taille, peux tu comprendre cela ?
- Ah « incrédule »
- Mais je ne viens pas pour discuter de ma taille avec toi, mais pour m’entretenir avec ton seigneur, peux-tu lui annoncer ma présence et voir s’il peut me recevoir? Je suis Tyrïon Lannister, Maître mage de la glace et mandaté par Nozari
- Je vais voir s’il veut bien vous recevoir, allez donc patienter à l’auberge en face. S’il veut vous recevoir je vous ferai mander.
- Bien, dit lui que mon propos est assez urgent et ne porte pas uniquement sur une candidature

Matmarann approcha doucement vers le visiteur, il regarda un instant le gnome puis en remerciant le garde demanda:
-"Que puis-je pour vous messire ?"

A l’approche du commandeur, Tyrïon sort un carnet et note
Note 1 : Le sujet est arrivé avec 8 secondes de retard mais plus étrange ce n’est pas le sujet attendu, il semble donc qu’une altération ait été réalisée.

Il range son carnet

- Bonjour, mon nom est Tyrïon Lannister, maître hydromagie et mandaté par dame Nozari. Mais probablement que son nom ne vous dit rien. Elle fait partie d’une cabale qui s’intéresse, euh comment dire..., c’est un peu compliqué…

*Le visage de Tyrïon s’illumine*

à l’astrologie, oui voilà c’est ça à l’astrologie et aux cours de ses travaux, elle a acquit la certitude que votre ordre allait jouer un rôle majeur dans un combat à venir contre une force maléfique qui séjourne très nord d’ici au delà des mers. Mais en même temps une autre force semble vouloir empêcher cela.

- Vous comprenez ?

Et il semble que cette force soit déjà à l’œuvre, normalement ma maîtresse m’avait envoyé prévenir le sir Amandil mais voilà que vous venez à sa place,…

*Tyrïon semble mal à l’aise*

- Vous comprenez ce que j’essaye de vous dire ?

Matmarann prit un instant pour emmagasiner toutes ses informations ... puis se tenant le menton; il ajouta:

-"Je dois être fatigué, car je n'ai pas compris la moitié de ce que vous venez de dire" Rit-il. "Mais si vous alliez mon vite, je croix que je serai capable d'écouter toute votre histoire. Venez donc allons nous installer dans la salle commune."

*Tyrïon suit le commandeur jusque dans la salle, admirant au passage les tapisseries représentant les héros de l’ordre et leurs hauts faits*

- bien voilà, ce que j’essaye de vous dire, je vais le formuler autrement. Vous avez eu au sein de votre ordre des moments difficiles durant cette dernière année, avec des départs mystérieux, des trahisons, d’autres événements bizarres et même une presque disparition de votre ordre, exact non ?

- Vous y avez peut-être vu la main du destin ou le fruit du hasard ; Il n’en est rien, une force hostile œuvre à votre perte et derrière chacun de ces revers, il vous faut voir la main d’un ennemi implacable qui vous hait pas pour ce que vous êtes mais pour ce que vous allez être. Vous comprenez mieux ?

Matmarann croisa les mains un instant, l'air pensif sur les dernières paroles du gnome:
-"Tout cela commence à devenir intéressant ... mais dites moi, même si cela est le cas. Qu'est ce qui vous pousse à venir ici pour nous le dire ?"

Le paladin regarda le maître mage un instant avant de lui offrir une coupe dans laquelle, un liquide a base de miel en était emplie:
-"De plus si vous pouviez développer votre récit, je vous en serais fort aise et surtout tout cela me dis pas ce que vous êtes venu chercher ici ?" lui sourit-il.

- ma maîtresse œuvre pour l’équilibre, elle n’est ni bonne ni mauvaise, elle observe et étudie les évolutions. Et dans ses études, elle s’est rendue compte qu’une force cherche à changer la trame de l’histoire de votre ordre pour lui nuire en changeant son passé. Car il semble que vous allez jouer un grand rôle dans un combat à venir dans le nord à cause d’une perte d’un être cher. Elle m’a envoyé ici pour vous prévenir, pour observer et si besoin vous aider à combattre cette force qui veut changer l’histoire de notre monde.

- et je devrai vous croire sur simple parole

- je pourrais vous dire que le simple fait de notre conversation est déjà un signe de changement car normalement j’aurai du m’entretenir avec le dénommé Amandil, mais cela ne prouverai encore rien, tout comme je pourrai vous narrer l’histoire du sir Alghur dont le départ est aussi du à cet ennemi qui vous manipule dans l’ombre. Mais je préfère ceci je vais vous écrire un nom sur un bout de papier et quant vous perdrez un être cher vous regarderez le nom que j’y ai inscrit et alors vous saurez que je dis la vérité.

*Tyrïon tend au commandeur un bout de papier*

- En attendant, j’aimerai rester auprès de vous je pense que vu le nombre de problèmes actuels, une paire de bras de magicien en plus vous seront utile. Je serai un chroniqueur avec votre permission, je relèverai vos faits d’armes pour qu’ils restent pour les générations suivantes comme autant d’exemples de votre bravoure.

Le commandeur semblait perplexe, mais néanmoins il accepta moitié par curiosité moitié pour garder le nain à l‘œil.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 4 Déc - 17:19 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    ~ Les registres des chevaliers ~ Index du Forum -> La Bibliothèque -> Biographies -> Archives du passées (BG). Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com