~ Les registres des chevaliers ~ Index du Forum
 
 
 
~ Les registres des chevaliers ~ Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

~ Lien vers l'Ancien Forum de L'ordre ~
[BG] Valen
Aller à la page: <  1, 2
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    ~ Les registres des chevaliers ~ Index du Forum -> La Bibliothèque -> Biographies -> Archives du passées (BG).
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Valen
Ancien CDU

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2007
Messages: 392
Localisation: Quelque part

MessagePosté le: Dim 26 Aoû - 18:42 (2007)    Sujet du message: [BG] Valen Répondre en citant

Un bruit sourd contre la coque tira Valen de son sommeil. Elle regarda autour d'elle, dans la cale les autres prisonniers ne dormaient pas. Un autre choc secoua le navire, une nouvelle vague venait de s'écraser contre celui-ci. La tempête devait faire rage et les oscillations de l'embarcation commençaient à rendre malades plusieurs des compagnons d'infortune de la jeune femme.
"Enfin réveillée, fit une voix proche de Valen, j'sais pas comment vous avez fait pour dormir ma p'tite dame..."
L'homme qui avait parlé était enchaîné à quelques mètres, ni très vieux, ni très jeune, son visage marqué de nombreuses ciactrices laissait imaginer que sa vie n'avait pas été facile. Ses vêtements étaient en lambeaux et du sang séché avait plaqué ses longs cheveux roux contre sa joue.
Valen ne lui répondit pas, se contentant d'un haussement d'épaules. Plusieurs esclaves avaient rendus leur dernier repas, ajoutant à l'inconfort de la situation.
"_ Moi c'est Svën, avait continué l'homme.
_ Valen...
_ Hé Valen, dis moi...on est fichus pas vrai ? J'veux dire...on y rester dans tout ça non ?"

Il semblait inquiet mais pas en proie à la peur.
"_ Ayez foi en la Lumière, Valen avait répondue cela d'instinct, mais elle y croyait dur comme fer, elle saura nous aider.
_ Haha, on croirait entendre un de ces chevaliers vieux jeu qui..."
Il ne termina pas sa phrase, le regard que la paladine lui avait lancé était lourd de sens.
"Attends ! Ne me dis pas que t'en es une...mince à te voir on dirait bien que si !"
Il partit d'un rire nerveux, haussant à son tour les épaules.
"Et bien ta Lumière n'a pas fait grand chose pour nous jusque là !"
Valen ne prêta pas attention à cette remarque, de touet façon Svën l'ignorait à présent, il avait fermé les yeux et semblait essayer de dormir.

"Ma femme est enceinte ! Je vous en prie libérez la !" supplia un jeune homme, désignant une femme au ventre rond de la tête. Le geôlier orc à qui la supplique était adressée grogna, découvrant des dents pointues. Il s'approcha de l'homme et le fit taire d'un coup de botte dans le ventre. Encore quelques coups et il tira une longue dague de sa ceinture, l'agitant sous le nez du plaintif. L'homme n'osait rien dire, se plaquant contre le mur au mieux. L'orc allait lui laisser une jolie balafre sur le visage lorsqu'un deuxième paeu verte descendit dans la cale et, voyant cela, attrapa le poignet de son comparse, le tordant violement. Un bruit d'os se fit entendre, et tous les visages se tournèrent vers les deux orcs, sans un bruit sinon le gémissement de douleur de celui à la dague. Valen reconnut l'orc qui venait de leur éviter cet acte de sauvagerie gratuit, "Gôrek" si ses souvenirs étaient bons, celui qui avait repéré Valen lors de l'assaut contre les Non-Morts. Ce dernier lacha quelques paroles à son compagnon, qui partit sans rien dire, lançant un regard rageux au pauvre humain qui tremblait encore. Gôrek regarda l'ensemble des esclaves et sembla satisfait, le silence regnait, et plus personne n'osait bouger. Il distribua eau et pain avant de remonter sur le pont. "Tous les orcs ne sont pas des sauvages" pensa Valen, elle s'en doutait déjà mais la preuve était là.

Quelques jours plus tard, une crique quelque part en Durotar.

Les esclaves avaient été levés à l'aube, à coups de baton pour les moins rapides. Le navire ne bougeait plus, il devait avoir accosté. Valen fût presque aveuglée lorsqu'elle quitta la cale pour monter sur le pont, retrouvant la lumière du jour après ce long voyage dans l'obscurité de la cale. Les prisonniers avaient été enchaînés les uns aux autres puis on les avait fait descendre en file sur la mince plage qui bordait la crique et ses ahutes falaises. Les orcs hurlaient des ordres aux esclaves, joignant le geste à la parole quand ceux-ci ne comprenaient pas.
Deux immenses cages montées sur des chariots et tirés par des kodos attendaient plus loin, en vue du transport sans doute. Il fallut une heure pour entasser les malheureux à l'intérieur mais tout le monde fût finalement prêt et le départ fût donné par le chef orc.

Dans l'inconfort le plus total ils traversèrent Durotar, empruntant des routes secondaires afin de ne pas attirer l'attention sur ce trafic hors-la-loi, et passèrent le fleuve Furie du Sud à gué, gagnant les Tarides. L'air poussièreux laissa la place à une chaleur sec, étouffante. Pas un souffle de vent ne venait aider les esclaves à respirer, et Valen ne douta pas que certains fassent bientôt un malaise.
Des murmures d'étonnement se firent entendre lorsqu'ils découvrirent la faune locale, des lions, des kodos sauvages, des raptors... Beaucoup n'avaient jamais vu de tels animaux, entendant seulement les récits des voyageurs de passage dans leurs villages respectifs. Valen n'y prêta pas attention, son esprit était ailleurs. Elle pensait à sa famille, ou ce qu'il en restait, Falken était tout ce qu'il en restait à part elle. Ethänn occupait également ses pensées, son amour lui manquait horriblement, elle aurait aimé qu'il soit là pour la serrer dans ses bras, trouver des paroles réconfortantes comme il savait si bien le faire.
" Hé le chevalier pleure...", se moqua Svën.
D'un revers de la main elle essuya la larme qui coulait le long de sa joue et se tourna vers l'extérieur de la cage, laissant son regard dans le vague.

Après deux jours de route, ils arrivèrent en vue d'un petit village perdue au milieu de la savane. Quelques huttes, une maigre pallisade de bois, il évoquait assez la Croiséé, à ceci près qu'il ne constituait en rien un grand axe de passage. Des torches avaient été allumées alors que la nuit tombait sur la région, et alors qu'ils approchaient l'unique construction de pierre du village leur apparut, grande et froide: une arène se dressait au centre...


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Dim 26 Aoû - 18:42 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Valen
Ancien CDU

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2007
Messages: 392
Localisation: Quelque part

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 10:28 (2007)    Sujet du message: [BG] Valen Répondre en citant

Les esclaves avaient été scindés en deux groupes, d'un côté ceux trop faibles pour combattre et qui allaient servir aux basses besognes, de l'autre ceux qui promettaient d'offrir un bon spectacle à leurs futurs maîtres et au public. Valen étaient de ces derniers.
Pour la nuit une vaste pièces aux murs de pierre brut leur servirait de "chambre". Trop petite pour leur nombre et au sol recouvert de paille moisie dégageant une odeur immonde, ils passèrent une bien mauvaise nuit. La paladine médita longuement en attendant l'aubre, recouvrant ainsi quelques forces. Elle ignorait comment quitter cet endroit et sa condition actuelle mais il le fallait. Falken était en danger et il avait besoin d'aide, si les ennuis ne l'avaient pas déjà rattrapé. Prévenir aussi ses anciens frères et soeurs de l'Ordre que le Roi-Liche avait un oeil sur eux, et que son activité redoublait de manière inquiétante. Elle aurait pût tenter de s'évader mais se sentait encore faible, bien que la douleur réveillée par la liche ait disparue avec elle, et ne se faisait pas d'idées quant à ses chances de survie en territoire hostile seule et sans armes autres que sa Foi. La guerre, bien que connaissant des trêves pour combattre la Légion par exemple, restait une réalité et une paladine ferait une proie tentante. "Puisse-t-elle cesser un jour cette maudite guerre..." pensa-t-elle avant de s'endormir. Ethänn occupa le moindre de ses rêves cette nuit là...

Quand le jour se leva on vint les réveiller, les faisant sortir par la suite en direction de l'arène. De ce que Valen avait capté et comprit de leurs discutions, les orcs allaient procéder à une sorte de séléction parmis eux. Certainement allaient-ils devoir combattre les uns contre les autres, les escalvagistes ne souhaitant garder que la meilleure marchandise. Regardant les visages des prisonniers qui marchaient à ses côtés elle fût attristée, beaucoup ne verraient pas le Soleil se coucher aujourd'hui...
Elle ne s'était pas trompée et toute la matinée durant les escalves furent contraint de se battre par deux, tuant à chaque fois celui qui avait été son voison de cellule. Le plus horrible c'est que certains semblaient ne pas être dérangé, l'envie de survie conduit l'Homme à tout... Quand vint le tour de la paldine elle se vit confier une épée, de piètre qualité mais assez aiguiser pour tuer. Et son adversaire fut désigné parmis les "candidats" restant....Svën...
Il semblait contrarié de devoir affronter la jeune femme, mais en rien appeuré, sentiment qui semblait bien absent chez lui en toute situation. Il saisit l'épée que les orcs lui donnèrent à son tour et regarda Valen. Son regard avait changé, l'épée à la main il semblait un autre, lui aussi voulait survivre à tout prix... La paladine serra fermement son arme, mais n'avait nullement l'intention de tuer. Svën se jetta finalement vers elle, frappant, assez habilement, de sa lame. Pas assez habilement. Valen, depuis le temps vétérante de maintes batailles, fit un pas d'esquive, se déportant brusquement sur la gauche alors que l'homme attaquait, ses longs cheveux flottant aux vents. Svën ouvirt la bouche et ragea quand il vit que son adversaire se trouvait maintenant dans son dos, en position de force. La jeune femme frappa du pommeau de l'épée derrière son crâne; l'expédiant promptement au sol.
"J'ai gagné ! lança-t-elle au chef esclavagiste qui assistait au spectacle depuis le début, Nul besoin d'aller plus loin..."
Elle jeta son arme au sol et regarda Svën qui se relevait, les mains à son nez qui saignait, brisé pendant sa chute. Le chef orc regarda Valen et hocha la tête lui indiquant de rejoindre ceux qui avaient déjà gagné leur combat et, tandis qu'elle tournait le dos, empoigna un fusil à long canon. La détonation la fit sursauter et elle se retourna vivement pour voir Svën au sol, un large trou dans le dos d'où s'écoulait un large flot de sang qui vint teinter le sable de l'arène...

Sable et sang, cela n'avait été qu'un début. Valen fût très vite vendue, elle servirait désormais à l'amusement d'orcs assez riches pour jouer la vie de leurs esclaves. Son maître, Kerga, était un être particulièrement cruel et il le fit vite comprendre à sa nouvelle acquisition. C'était une pratique courante de revendiquer clairement l'appartenance d'un esclave, et le fer rouge lui laissa une marque boursoufflée et douloureuse sur l'épaule... Ainsi commença un long mois de combats dans diverses arènes, Valen ne le faisait pas par plaisir. Au départ on avait commencé par l'opposer à des animaux sauvages, pas le choix Valen dut les tuer, mais elle arrivait à se faire à cette idée. Ce fut plus difficile lorsque les adversaires devinrent humanoïdes, des orcs, des trolls et même un tauren une fois. Valen retrouvait petit à petit ses réflexes de combat mais la manière rendait sa conscience lourde. Kerga savait exprimer son mécontentement lorsque son esclave affichait son manque d'entrain pour aller dans l'arène, et le fouet était un de ses intruments favoris. Mais ce dernier pouvait être content, il gagnait de l'argent, beaucoup d'argent. Involontairement Valen gagnait une certaine réputation dans le milieu clandestin des combats d'esclaves. Bientôt l'annonce d'un combat particulier lui parvint, elle affronterait un autre esclave qui avait survécu, parait-il, deux ans ainsi. "Deux ans...c'est long, je ne tiendrais pas autant...je dois partir...retrouver Falken et les autres...." se dit-elle en passant la mains dans le dos, usant discrêtement de la Lumière pour guérir les coups de fouet.

Le jour du combat arriva, il se déroulait en Durotar dans une arène camouflée en bordure de mer. Depuis sa cage de transport Valen vit que le public était nombreux, bien plus que ce qu'elle avait l'habitude de voir. Une fois équipée, des pièces de cuir renforcéen guise d'armure et une épée doublée d'un bouclier rond, elle s'approcha de l'entrée du cercle de combat, jetant un coup d'oeil à travers la herse encore fermée. A l'autre bout, derrière une herse similaire, son adversaire attendait: un nain...


Revenir en haut
MSN
Valen
Ancien CDU

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2007
Messages: 392
Localisation: Quelque part

MessagePosté le: Dim 2 Sep - 20:30 (2007)    Sujet du message: [BG] Valen Répondre en citant

Valen se réveilla en sursaut. Elle transpirait et le mince drap qui la protégeait du froid de la haute mer lui collait à la peau. D'un revers de la main elle essuya la sueur qui coulait de son front, soupirant.
Vingts jours qu'elle avait pût fuir, vingts jours qu'elle était libre. Elle repensa aux derniers événements. Le combat contre Thordrek le nain dans l'arène, qu'elle avait finit par devoir abattre. "Un geste impardonable" se disait-elle, bien qu'au fond sa survie en dépendait. L'autre l'aurait tuée sans remords si il avait pût.
Se redressant elle alluma une bougie posée sur la petite table de sa cabine à bord. Elle voyageait à présent à bord d'un navire commercial reliant Theramore à Menethil. La jeune femme avait réussi à rejoindre la grande cîté portuaire de Dame Proodmore après sa fuite de l'arène. Le liesse provoquée par la défaite du champion au titre avait laissé une brêche dans la surveillance des gardes. Tout n'avait pas été de facile cependant, et ils la traquèrent sans relâche des jours durant, jusqu'à ce qu'elle arrive en Aprefange, le marécage dissuadant les escalvagistes de poursuivre. Ils avaient dûts pensé que la jeune femme n'y survivrait pas. Mais après une longue marche dans l'eau boueuse, les remparts de Theramore lui apparuent, vision la plus réconfortante depuis le début de cette histoire. "Peut être y trouverais-je quelques anciens chevaliers..." avait-elle mumuré alors qu'elle passait la grande porte.
Les couleurs des chevaliers ne flottaient plus sur la citadelle, et cela depuis la dissolution de l'Ordre. Elle s'arreta longuement devant leur ancien fort, pensant au passé qui lui manquait de plus en plus.
" Ch..chevalier ?" fit une voix derrière elle.
Se retournant elle vit l'aubergiste qui balayait devant son établissement, qui jouxtait la gigantesque construction de pierre.
"_ Messire comment allez vous ? elle lui sourit et remarqua son regard, ses yeux étaient grand ouvert tandis qu'il la détaillait de haut en bas.
_ Oui c'est bien vous ma Dame, mais dans quel état êtes vous donc ?!"
Valen se souvient alors de sa traversée des marais, et des vêtements d'esclave qu'elle portait sous la couche de boue sêchée.

Ils étaient entrés finalement dans l'auberge, et l'homme la laissa faire une toilette, qu'elle apréçia comme nulle autre depuis longtemps, et lui prêta même des vêtements appartenant à sa fille. Valen le couvrit de remerciements pour son geste mais ce dernier lui répondit simplement, "C'est bien normal chevalier". Il lui avait ensuite apprit que l'Ordre existait toujours, il avait même vu Matmarann et Ethänn un mois plus tôt, mais qu'il se basait désormais en Elwynn, dans la Comté du Nord.
Elle faisait donc route vers Menethil maintenant, avec la ferme intention de retrouver ses frères et soeurs...mais une dernière chose devait être faite avant...

S'accoudant contre le hublot elle regarda l'horizon. "Falken"


Revenir en haut
MSN
Valen
Ancien CDU

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2007
Messages: 392
Localisation: Quelque part

MessagePosté le: Mar 4 Sep - 06:22 (2007)    Sujet du message: [BG] Valen Répondre en citant

/hrp


(reservé)


Revenir en haut
MSN
Valen
Ancien CDU

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2007
Messages: 392
Localisation: Quelque part

MessagePosté le: Mar 4 Sep - 06:22 (2007)    Sujet du message: [BG] Valen Répondre en citant

Valen s'étira et ouvrit les yeux. La maison d'Ethänn était baignée de la lumière matinale qui passait à travers les fenêtres aux volets ouverts. Allongée sur la peau qui faisait face à la cheminée elle tourna sur le dos. Ethänn était partit plus tôt ce matin, elle l'avait entendu se lever. Se redressant elle aperçut, posé sur une chaise, un morceau de tissu qu'elle connaissait bien, ses dorures et son fond sombre, parmis les replis elle distinguait le marteau blanc qui frappait le centre de l'étoffe. Elle se leva et s'approcha pour saisir le tabard. Ses doigts s'en emparèrent avec un profond respect mélanger à une pointe de nostalgie.
Les paroles d'Ethänn à propos du démoniste lui revirent à l'esprit, son absence et ses raisons aussi... elle s'habilla et passa le tabard sur elle. Elle sourit, satisfaite, elle se sentait bien mieux ce matin.


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:26 (2017)    Sujet du message: [BG] Valen

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    ~ Les registres des chevaliers ~ Index du Forum -> La Bibliothèque -> Biographies -> Archives du passées (BG). Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com